3 questions à ... Karim Ibourki, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel de la Fédération de Wallonie-Bruxelles

Par Admin / CSA Be - le 31-01-2023

Karim Ibourki, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel de la Fédération de Wallonie-Bruxelles et membre du board du Groupe des régulateurs européens des services de médias audiovisuels répond à 3 questions. Ses propos ont été recueillis par voie électronique le 26 janvier 2023.

2023_01_26 - Karim Ibourki - CSA Be (260x330)

M. Karim IBOURKI, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles et membre du board du Groupe des régulateurs européens des services de médias audiovisuels (ERGA) - (C) CSA 2023
Quelle thématique/problématique vous a le plus marqué lors de la Conférence des Présidents en octobre 2022 ?

« La discussion la plus marquante fut certainement le débat sur la régulation des réseaux sociaux, où les régulateurs francophones ont pu échanger sans détour avec les représentants des grandes plateformes Facebook, YouTube, Twitter… Les régulateurs africains – en particulier - se déclarent démunis face à des entreprises qui n’accordent que peu de ressources à la modération des contenus et à leur représentation sur le continent.

D’autant que les algorithmes utilisés à cette fin ne sont pas entraînés – la plupart du temps - pour les différentes langues pratiquées en Afrique.

Il est donc nécessaire de renforcer la voix du continent africain – notamment - à l’égard des entreprises qui exploitent les réseaux sociaux.  À ce titre, le REFRAM et la présidence de Roch-Olivier Maistre sont une belle opportunité pour porter le débat au plus haut niveau de ces entreprises. »

L’accord de coopération entre l’ERGA et le REFRAM a été signé le 7 octobre 2022. Quelle concrétisation y voyez-vous ?

« La régulation ne peut qu’être pensée à l’échelle de l’activité de ces plateformes, qui est continentale, voire mondiale.

Il était donc absolument essentiel de créer des passerelles entre les deux réseaux de régulateurs – de l’Europe et de l’ensemble francophone - : ensemble, nous sommes plus forts !

Cette concrétisation a pris forme dès le mois suivant la conclusion de l’accord :  en tant que Vice-Président du REFRAM et Président du CNRA - Sénégal, Babacar Diagne a officiellement participé à la réunion plénière de l’ERGA du 1er décembre 2022, au côté de Roch-Olivier Maistre. Ce fut l’occasion de représenter le REFRAM, de rendre visible le réseau auprès de nos homologues européens. De leur côté, nos homologues européens sont également préoccupés par les défis rencontrés par les Membres du REFRAM en matière audiovisuelle dans l’environnement numérique. Grâce à cet accord, le REFRAM pourra désormais partager un retour d’expérience avec l’ERGA sur des dossiers d’intérêt commun – notamment l’application du Règlement des services numériques (DSA), de la Directive SMA révisée, du Code de bonnes pratiques contre la désinformation et l’EMFA. À terme, je pense que l’enjeu pour le REFRAM sera de créer un pôle suffisamment fort, pour constituer un interlocuteur représentatif de ses membres. Et défendre les intérêts publics de nos pays et protéger nos citoyens, face aux grands acteurs mondiaux. »

Le DSA a été publié et est entré en vigueur. Outre ce règlement majeur, quelle autre initiative européenne est en cours de discussions ?

« Le 16 septembre 2022, la Commission européenne a présenté sa proposition législative sur la liberté des médias – le European Media Freedom Act (EMFA) en anglais. L’EMFA a pour objectif de fixer des règles communes, pour résoudre les problèmes affectant le marché européen des médias à l’aune d’une série de valeurs fondamentales : l’indépendance et la liberté des médias, le pluralisme dans l’espace médiatique. Pour l’heure, le travail législatif est toujours en cours. Il me parait qu’en cette matière, comme pour toutes ces initiatives européennes – qui forment un projet unique de régulation des plateformes - , il y a une chance à saisir pour le REFRAM : inspirer, puis construire une régulation qui doit définitivement dépasser le périmètre national, voire même continental. »

Actualités

Actualités
Actualités de la régulation 24-06-2024

Le CRTC exige que les services de diffusion continue en ligne contribuent au système de radiodiffusion du Canada

À la suite de l’adoption en juin 2023 de la Loi sur la diffusion continue en ligne (anciennement projet de loi C-11), le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a pub...

Actualités de la régulation 02-02-2024

3 questions à ... René Bourgoin, président de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle de Côte d'Ivoire, vice-président du RIARC

Cette nouvelle édition des « 3 questions à » donne la parole à René Bourgoin, président de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle de Côte d'Ivoire (HACA), vice-président du Réseau des ins...